Les débuts





Le projet
Les débuts de l’Hôtel-Dieu et de la communauté religieuse des Sœurs de la Charité de Saint-Hyacinthe remontent au 7 mai 1840, un jeudi, comme cette année. En effet, il y a 175 ans, quatre religieuses des Sœurs Grises de Montréal arrivent à Saint-Hyacinthe afin de fonder une institution qui aidera les malades et les plus démunis de la société maskoutaine. La naissance de cette œuvre hospitalière était la réalisation d’un projet que caressait depuis plusieurs années l’abbé Édouard Crevier, curé de la paroisse de Saint-Hyacinthe de 1832 à 1852.


Ce dernier rêvait à un hôtel-Dieu où les malades et les pauvres pourraient à toute heure du jour et de la nuit, trouver aide et refuge. À cette époque, «pour tout le Québec, il n’y a encore que deux hôpitaux, l’un à Québec, l’autre à Montréal. Dès 1835, persuadé que l’œuvre qu’il projette est nécessaire, il commence à faire construire une maison; il y dépense, entre autres revenus, 60,000 francs d’héritage qu’il vient de recevoir. […] À mesure que les travaux avancent, le cœur de l’abbé Crevier tressaille d’aise; son rêve touche à la réalité, il aura son Hôtel-Dieu».


Même si la construction avance, pour que le projet devienne réalité, l’abbé Crevier doit trouver les âmes charitables qui par leur zèle et leur dévouement sans limite prendront en charge la future institution. Il se tourne vers la communauté religieuse des Sœurs Grises de Montréal, fondée en 1738 par Marguerite d’Youville.


Photo:
Le curé Édouard Crevier.
Collection Centre d'histoire de Saint-Hyacinthe.

Revenir au début de l'exposition en cliquant ici.