1- La seigneurie


Seigneurie de Maska ou Seigneurie de Saint-Hyacinthe
Les débuts de la région immédiate de Saint-Hyacinthe remontent à l’époque seigneuriale, c’est-à-dire au temps du régime français. Le 23 septembre 1748, le roi de France Louis XV, concède à Pierre-Rigaud de Vaudreuil le territoire de la Seigneurie de Maska. Vaudreuil vend la seigneurie à Jacques-Hyacinthe-Simon Delorme en 1753. Ce dernier débute le développement de la seigneurie vers 1757-1760 au Rapide-Plat. Conscient qu’il ne s’agit pas du meilleur endroit pour le développement, il construit en 1772 un moulin au lieu-dit « de la Cascade ». De nos jours, ce berceau de la ville de Saint-Hyacinthe correspond au secteur situé à l’intersection des rues Girouard et Bourdages au centre-ville. Par Jacques-Hyacinthe-Simon Delorme, la seigneurie de Maska devient la seigneurie de Saint-Hyacinthe et le village du coteau, le « petit Maska », sera le village de Saint-Hyacinthe, en l’honneur de son fondateur.
 Page d'accueil de l'exposition                                                                                                                                     Pont de la Seigneurie-de-Maska