Petit cours pratique
de généalogie à distance


Par Marie-Marthe Bélisle
Coordonatrice du Service de généalogie du Centre d'histoire de Saint-Hyacinthe.


En ce temps de pandémie, pourquoi ne pas faire un changement à votre routine et vous mettre à la généalogie pour ceux qui n’ont pas encore osé commencer. Je vous ai façonné un mini cours pour vous aider à débuter vos recherches. Plus tard, lorsque l’on pourra revenir à la normale vous pourrez venir nous rencontrer au Centre d’histoire au Service de généalogie.


Il faut toujours commencer par soi en allant vers votre ancêtre qui est arrivé au Québec.

On commence par les mariages : par exemple, votre mariage, la date et l’endroit et avec la personne bien entendu.
Ensuite, ce sera au tour de vos parents, vos grands-parents, vos arrière-grands-parents, etc.

Il existe une méthode de travail qui s’appelle la « Méthode Stradonitz », pour transcrire vos données. Je vous conseille de toujours écrire au plomb, car si on fait une erreur on peut l’effacer sans tout barbouiller notre travail.

En résumé, il faut partir du connu vers l’inconnu, ensuite on peut se servir de plusieurs sites de généalogie pour s’aider. Certains sont gratuits, d'autres payants.

Voici les principaux et les plus fiables pour venir confirmer vos recherches et vos données :

Site payant
Je vous conseille le plus sûr et le plus utilisé. Il s'agit du site Généalogie Québec pour confirmation de vos données.


Sites gratuits


Généalogie du Québec et de l'Amérique française
Ce site utilise l'adresse nosorigines.qc.ca.


Site de données généalogiques, par Claude Jutras.


Family Search, en français.

Fédération des Sociétés de généalogie
Dans ce site, vous pourrez accéder à la méthodologie si vous cliquez sur l'onglet généalogie. Il y a aussi un accès pour les avis de décès et le fichier Origine qu'il ne faut pas confondre avec le site nosorigines.qc.ca (le premier mentionné).


Le fichier Origine

Bibliothèque et Archives nationales du Québec


Capture d'écran du service archives de BAnQ


Sur le site de BAnQ, plusieurs journaux numérisés sont disponibles en ligne et certains permettent les recherches par mots-clé.


Accédez au journal Le Courrier de Saint-Hyacinthe.


La numérisation du Courrier de Saint-Hyacinthe de 1853 à 2007 est un outil qui vous procurera des heures de plaisir à chercher pour trouver plein d’information.


Pour vous aider à naviguer dans Le Courrier numérique:


Utilisez les filtres sur le côté, à droite, dans la partie information.


Éléments : la section éléments donne le nombre de cahiers publiés à la date de parution : ex. 2, dans le rond rouge, c’est que le journal avait deux cahiers.


Calendrier : on clique dessus et l’on inscrit l’année, le mois et le jour de parution sera inscrit en blanc. Selon les années et les publications, il y a un journal par jour jusqu’à un par semaine de nos jours.


C’est surtout du calendrier que l’on se sert.


Affichage plein écran: sur la ligne verticale vers la droite il y a un gros X , si on clique dessus vous aurez un plein écran.


Imprimer ou sauvegarder: pour imprimer, il faut faire attention en cliquant pour imprimer, car il faut sélectionner la page active si vous ne voulez pas imprimer tout le journal. Par contre, cela pourrait être plus facile d’enregistrer ou de sauvegarder l'image sur votre ordinateur en fichier pdf au lieu d’imprimer. Il faut alors utiliser le menu de votre imprimante qui apparaît à l'écran et sélectionner de faire une sauvegarde ou un enregistrement de la page.


Il y a l’imprime écran (capture d'écran) qui peut être aussi très utile.
Par contre, il ne faut pas oublier d’inclure les réferences de la page: la date du journal, le numéro de page et le nom du journal. Il faut bien inscrire vos références: c'est super important de toujours avoir des références pour vos données, sinon votre travail n’aura aucune crédibilité.


Pour repérer plus facilement les fichiers sauvegardés dans votre ordinateur, créez un dossier et sauvegarder vos fichiers dans ce dossier en utilisant cette séquence: journal, année, mois, jour, page. Par exemple le Courrier du 14 mai 2020 à la page 22: Le Courrier de Saint-Hyacinthe 202005014 p22. Les fichers se mettront en ordre chronologique automatiquement. Vous pouvez ajouter ensuite si c'est un acte de décès, baptême ou mariage et le nom de l'individu.


Le Courrier 202005014 p22-bapteme Pierre Jean Jacques.


Plusieurs autres sites existent pour faire de la généalogie, je vous ai donné ceux sur lesquels la qualité est la meilleure.

Bien sûr vous pourrez naviguer sur internet vous verrez qu’il y a une infinité de sites qui seront plus ou moins fiables. Vous pouvez utiliser l’information avec la référence et ensuite vous référer au site de Généalogie Québec qui est payant (ci-haut mentionné pour un 100$ annuel), mais dans lequel vous pourrez avoir accès à une majorité d’actes de mariages, baptêmes et sépultures des débuts de la colonie jusqu’à nos jours pour certains actes). Si vous allez sur le site de Généalogie Québec, dans la section à propos, vous aurez accès gratuitement pour voir ce qu’il y a sur le site avec les années. Je vous mets une image pour le coût d’abonnement.


Options d'abonnement à Généalogie Québec


Vous pouvez commencer vos recherches avec des sites gratuits et lorsque vous serez plus avancés dans vos trouvailles, vous pourrez alors aller à la deuxième étape qui est de confirmer vos recherches.


Bon, il y a plein de sujets qui peuvent se relier à la généalogie : les photos (vous pouvez les annoter délicatement au dos au crayon plomb pour ne pas briser les photos, inscrire le nom des personnes sur la photo, la date si possible, au moins l’année, l’endroit, etc. Écrivez le maximum d’informations disponibles.

On peut aussi écrire ce que l’on sait de nos parents, grands-parents, arrière-grands-parents, leurs occupations, les métiers, les recettes de nos grands-mères, les statistiques (ex. : combien de Marie dans notre arbre généalogique), les cultures, les tissus, les endroits où ils sont demeurés, faire un suivi géographique... il y a une infinité de choses à chercher selon nos intérêts ou nos goûts.


Je vous souhaite d’avoir autant de plaisir que moi qui m'amuse depuis 25 ans à faire de la généalogie. Même si ça ne devient pas une passion pour vous, j’espère qu’au moins vous aurez du plaisir à faire vos recherches et sachez que lorsqu'on cherche et que l’on fait de la généalogie, on oublie le temps et cela nous enlève par le fait même du stress en ces temps confinés.


Au plaisir de vous rencontrer au Centre d'histoire lors de la reprise des activités!


Marie-Marthe Bélisle
Coordonnatrice au Service de généalogie du Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe, mai 2020.