Le notaire Victor Morin (1865-1960)


Victor Morin est né à Saint-Hyacinthe, le 15 août 1865. Il est le fils de Jean-Baptiste Morin, marchand de bois, et d'Aurélie Côté.

Il fait ses études primaires à l'Académie Girouard et son cours classique au Séminaire de Saint-Hyacinthe de 1876 à 1884. Il étudie le droit à l'Université Laval de Montréal de 1884 à 1888 et est admis à la pratique du notariat, le 4 juin 1888.


Pendant deux ans, de 1888 à 1890, il est secrétaire-trésorier de la municipalité d'Acton Vale puis il retourne s'installer définitivement à Montréal. Il entre alors en société avec les notaires Papineau, Morin et Mackay. Il est trésorier de la Chambre des notaires en 1897 puis président de cette association de 1930 à 1933. Il est aussi professeur de droit administratif et de procédure notariale à l'Université de Montréal, de 1919 à 1939.


Il siège sur plusieurs conseils d'administration à caractère économique; la compagnie d'assurances « La Provinciale » et la Société Nationale de Fiducie. Il est échevin de la Cité de Montréal de 1910 à 1913, président de la Société historique de Montréal de 1916 à 1928 et vice-président de la Commission pour le rachat des droits seigneuriaux dans la Province de Québec, en 1936. Il est président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal de 1915 à 1924 et président de la Société Royale du Canada en 1938.

Il publie une vingtaine de volumes dont « In Chordis et Organo » en 1940, en l'honneur de la maison Casavant Frères et « Mon clocher » texte relatant ses origines maskoutaines. Au cours de sa longue carrière, il reçoit plusieurs honneurs dont la médaille de la Société Royale du Canada.


Il épouse le 12 janvier 1893, en premières noces, Fannie Côté et, en secondes noces, le 5 mai 1896, Alphonsine Côté, fille du manufacturier maskoutain Victor Côté. Il décède à Montréal, le 30 septembre 1960, et est inhumé au cimetière Côte-des-Neiges.


Madame Pierrette Brière, généalogiste agréée et ancienne présidente du Centre d'histoire, a dressé le titre d'ascendence de Maître Victor Morin à qui l'on doit également le Code Morin ou le code de procédures des assemblées délibérantes.


♦ ♦ ♦


TITRE D’ASCENDANCE


Pierre Morin dit Boucher
Immigrant, originaire de Coulonges-les-Royaux, département Deux-Sèvres (79), France
Marie-Madeleine Martin (fille de Pierre et Marie-Catherine Vignault)
Mariés à Port Royal, vers 1661


Pierre Morin dit Boucher
Françoise Chiasson (fille de Guyon-Denis et Jeanne Bernard)
Mariés à Beaubassin, le 8 novembre 1682


Pierre Morin
Marie-Françoise Boulet (fille de Jacques et Marie-Françoise Fournier)
Mariés à Montmagny, le 10 janvier 1707


Antoine Morin
Marie-Anne Pellerin (fille de Pierre et Marie-Anne Bélanger)
Mariés à L’Islet, le 19 avril 1746


Jean-Baptiste Morin
Marie-Madeleine Proux (fille de Joseph et Angélique Laberge)
Mariés à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud, le 12 octobre 1778


Antoine Morin
Marie-Angélique Dansereau (fille de Joseph et Marie-Angélique Langevin)
Mariés à Verchères, le 2 février 1807


Jean-Baptiste Morin
Julie Bergeron (fille de Michel et Marie Desmarais)
Mariés à La Présentation, le 26 septembre 1831


Jean-Baptiste Morin
Aurélie Côté (fille de Michel et Geneviève Nichol)
Mariés à Saint-Hyacinthe (Cathédrale), le 12 mai 1863


Victor Jean-Baptiste Michel Morin
Né à Saint-Hyacinthe, le 15 août 1865
Décédé à Montréal, le 30 septembre 1960
Mariés à Biddeford (Saint-Joseph), Maine, États-Unis, le 11 janvier 1893
À Marie-Fannie Victorine Côté (fille de Daniel et Marie Gamache)
Mariés à Saint-Hyacinthe (Notre-Dame-du-Rosaire), le 5 mai 1896
À Alphonsine Côté (fille de Victor et Philomène Kirouac)


♦ ♦ ♦


Photo:
​Victor Morin 1938 BAnQ P16,S4,D7,P24.jpg