Télesphore-Damien Bouchard
1917-1930 et 1932-1944


Bouchard, Télesphore-Damien, 1881-1962


Maire de la ville de Saint-Hyacinthe de 1917 à 1930 et de 1932 à 1944


Télesphore-Damien Bouchard est né à Saint-Hyacinthe, le 20 décembre 1881. Il est le fils de Damien Bouchard, cordonnier, épicier, hôtelier, et de Julie Rivard. Il fait ses études à l’Académie Girouard et au Séminaire de Saint-Hyacinthe de 1894 à 1902.


Après avoir collaboré aux journaux La Patrie et La Presse durant ses études, il devient rédacteur pour L’Union de 1901 à 1911 puis propriétaire de ce journal de 1903 à 1911 qu’il nomme Le Clairon  en 1912. Toujours dans le domaine journalistique, il est fondateur et propriétaire du journal En Avant de 1937 à 1939, fondateur et directeur du Clairon de Montréal  de 1946 à 1950 qui devint Le Haut-Parleur, en 1950.


Il est aussi propriétaire de l’Imprimerie de L’Union à partir de 1909 et trésorier de l’Imprimerie Yamaska. En politique municipale, il est échevin de 1905 à 1908, il est greffier de la Ville de 1909 à 1912 puis maire de Saint-Hyacinthe de 1917 à 1930 et de 1932 à 1944.


Il est député libéral provincial du comté de Saint-Hyacinthe de 1912 à 1919 et de 1923 à 1944, orateur suppléant à l’Assemblée législative de 1928 à 1930 puis orateur de 1930 à 1935. Ministre des Affaires municipales et de l’Industrie et du Commerce en 1935-1936, ministre des Terres et Forêts en 1936, Bouchard est chef de l’Opposition officielle de 1936 à 1939. Il est ministre des Travaux publics dans le cabinet Godbout de 1939 à 1942 et ministre de la Voirie de 1939 à 1944.


Il est nommé sénateur le 3 mars 1944. Télesphore-Damien Bouchard est cofondateur et deuxième vice-président de l’Union des municipalités de la province de Québec en 1919, président du Syndicat national de rachat des rentes seigneuriales de 1935 à 1944 et premier président d’Hydro-Québec en 1944.


Il a publié plusieurs de ses discours ainsi que ses Mémoires en trois volumes en 1960. Télesphore-Damien Bouchard est décédé à Westmount, le 13 novembre 1962. Il est inhumé à Saint-Hyacinthe dans le cimetière Notre-Dame-du-Rosaire. Le 12 mai 1904, il épouse, à l’église de la paroisse Sainte-Cunégonde de Montréal, Marie-Blanche-Corona Cusson. Le couple a trois enfants dont un seul survit, Cécile-Éna (1906-1987).

Photo : Collection Centre d'histoire de Saint-Hyacinthe, CH478.