M. Raymond Joly


Dans le but de vous faire connaître certaines personnalités maskoutaines qui ont joué un rôle important au cours des années 1960, le Centre d'histoire vous présente cette série d'articles transcrits d'un cahier spécial publié par le journal Le Clairon Saint-Hyacinthe à cette époque.



M. Raymond Joly, président de La Plaza Maskoutaine


Personnalité sympathique, travailleur infatigable, homme d'affaires très sociable, tels sont les traits caractéristiques du président actuel de La Plaza Maskoutaine, M. Raymond Joly.

Dans quelques jours, les marchands du centre de la ville fêteront leur cinquième anniversaire d'association et, du même coup, les cinq années de dévouement de leur président. Il faut dire que M. Raymond Joly, un Maskoutain d'adoption, n'a jamais décliné une occasion de rendre service et, aujourd'hui, sa contribution très appréciée lui vaut des amitiés très solides et fort nombreuses.

Propriétaire d'un magasin de la chaîne Handy Andy, notre « Personnalité de la semaine » est installée chez nous depuis 1959 avec son épouse et ses trois enfants. Auparavant, il était employé au service de comptabilité de la ville de Montréal et, dirigeait en même temps une tabagie à son propre compte.

Quand ses nombreuses occupations lui permettent de brefs moments de détente, notre homme aime bien se reposer en écoutant de la musique semi-classique, genre qu'il affectionne particulièrement. Du côté des sports, M. Joly s’intéresse surtout à la pêche en eau douce.

Durant la belle saison, il se rend au chalet de sa famille, situé sur la rive du lac St-François, dans les Cantons de l'Est, et il participe à de plaisantes excursions de pêche.

Des projets pour plus tard ? Il ambitionne de redonner une vigueur nouvelle à son entreprise qu'il a délaissée quelque peu pour remplir ses obligations de président de la Plaza.

Accepterait-il de renouveler son mandat pour une autre année ? M. Joly ne le croit pas. Il entend se retirer pour le bien de son commerce. Il déplore aussi le manque de collaboration  de certains marchands quand il s'agit de travailler aux promotions de la Plaza. « Ce sont toujours les mêmes qui font tout », a-t-déclaré à ce sujet. Sur le plan politique, on réalise qu'il serait intéressé à prendre une part active dans l'activité municipale mais plus tard.

Que M. Joly demeure président de la Plaza Maskoutaine ou non, la population n'oubliera pas le travail qu'il a fourni si généreusement pour l’essor commercial de la ville de Saint-Hyacinthe.

Citoyen respectable et respecté, M. Joly demeure une figure attachante dont la bonne humeur et le dynamisme sont des inspirations.


Source du l'image et du texte:
Journal Le Clairon Saint-Hyacinthe, 13 avril 1967, p. 82.