Alexander Graham Bell


Par Bernard Avard
Publié dans Le Courrier de Saint-Hyacinthe le 26 mai 2004.


Alexander Graham Bell avait 27 ans quand il découvrit le principe de la transmission électrique de la parole. En 1876, âgé de 29 ans, il obtenait un brevet pour son premier téléphone.

Cette invention fut le fruit de longues années de formation scientifique. Il était doué d’un esprit chercheur qui lui permit d’apporter de notables contributions au progrès en d’autres domaines, il dirigea le service de recherche de l’Aerial Experiment Association. Il fut à l’origine du premier vol aérien de l’empire, britannique en 1909 à Baddeck en Nouvelle-Écosse. Il conçut un hydrofoil qui établissait en 1919 un record mondial de 70,86 milles à l’heure et resta quelques années, l’embarcation la plus rapide qui fut. Il mit au point une sonde électrique qui servit en chirurgie jusqu’à la découverte des rayons X. Il décrivit dans ses recherches, l’ancêtre du poumon d’acier et du radar. Il proposa certaines formules pour la climatisation des maisons et fit des expériences sur l’élevage des moutons, lesquelles se poursuivent encore aujourd’hui.

Bell naquit à Édimbourg en Écosse le 3 mars 1847 de l’union d’Alexander Melville Bell, professeur à l’université d’Édimbourg, et d’Eliza Grace Symonds, fille d’un chirurgien de la Marine royale. Sa mère, musicienne et portraitiste commença à perdre l’ouïe vers l’époque où Bell eut 12 ans. Son père inventa le Visible Speech (Langage Visible) qui servit à l’enseignement de la parole aux sourds.

Suite à la perte par la tuberculose de ses deux frères, Charles-Édouard et Melville-James, le père de Alexandre Graham Bell craignait pour le dernier de ses fils. Le docteur Bell usa alors de ses relations internationales (il avait vécu à Terre-Neuve). Il écrivit à son ami le Révérend Thomas Henserson, un ministre baptiste retraité qui demeurait à Paris, Ontario. Et il immigra au Canada, à 2 milles de Brantford et à 8 milles de Paris en Ontario. Il appelèrent l’endroit « Melville House » devenu à présent le Manoir Bell.

Alexandre Graham Bell était doué pour la musique, les arts et la poésie, également animé d’une curiosité et d’un esprit inné de créativité et d’invention. Un goût naturel le portait vers les sciences. Il organisa son propre musée, collectionna les os d’animaux et observa les étoiles. C’était un garçon brillant.
Tout en continuant ses expériences scientifiques, Alexandre Graham Bell devint professeur éminent à Boston à l’École Clark spécialisée pour les sourds et muets dont le président Gardiner Green Hubbard devint son beau-père. Alexandre Graham Bell y initia les instituteurs au  « Langage visible » inventé par son père. Mabel Hubbard était devenue sourde à 4 ans suite à des fièvres scarlatines. Elle était l’élève de Bell et il l’épousa en juillet 1877.

Bell ne cherchait pas encore à ce moment à transmettre la parole. Il essayait plutôt d’acheminer des dépêches télégraphiques simultanément et sur un même fil. Le temps et l’habileté lui manquaient pour fabriquer lui-même les pièces nécessaires il s’adjoint Thomas A. Watson qui devint son ami et associé dans la découverte du téléphone.

Il faut spécifier ici qu’Alexandre Graham Bell ne fut pas le seul à inventer ce que nous appelons aujourd’hui le téléphone. Entre 1860 et 1900, de nombreux téléphones électriques furent inventés. Mais le meilleur système qui est à l’origine des téléphones que nous utilisons aujourd’hui fut conçu par Bell.
Le 10 mars 1876, Alexandre Graham Bell  renversa accidentellement de l’acide sur lui et cria « monsieur Watson, venez vite, j’ai besoin de vous . Celui-ci arriva en courant. Il avait entendu Bell malgré la distance, grâce au téléphone. « J’ai entendu chaque mot que vous avez prononcé », dit-il à son partenaire, en lui portant secours.

Le 10 août 1876 Alexandre Graham Bell fit le premier appel à courte distance de la maison des Bell à Brantford à Mount Pleasant à 3 km de là en utilisant tout le fil métallique qu’il put acheter. Puis il appela Paris, Ont à 10km sur les lignes de la Dominion Telegraph Company. Le premier appel transcontinental fut en 1915 de New-York à Son Francisco.

Alexandre Graham Bell retourna à Boston où il continua à faire des démonstrations du téléphone en compagnie de Watson. Au Canada, le jeune Lewis B. McFarlane, inspiré par la réussite de Brantford et Paris se consacra à la téléphonie. En 1915, il devint le 1er président de La Compagnie de Téléphone Bell du Canada.

Alexandre Graham Bell s’établit à Washington DC en 1881 et dut défendre souvent le premier brevet de 1876 et celui 1877.

En 1922, il mourut à sa résidence d’été de Baddeck dans l’île du Cap-Breton en Nouvelle-Écosse où le gouvernement canadien fit construire à la mémoire d’Alexandre Graham Bell un musée inauguré en 1956 et qui renferme divers documents, esquisses et prototypes d’appareils que l’inventeur conçut au cours d’une vie marquée par la recherche et la découverte.

L’article de la semaine prochaine nous permettra de prendre connaissance de l’invention de Bell : le téléphone.


Illustration:
Pour souligner le centenaire de la naissance d’Alexandre Graham Bell, le Canada a émis un timbre commémoratif  à son effigie, le 3 mars 1947.

Cet article est le premier d'une série de trois.
                           
                                                    Article 2 >>