Allo ! C’est qui ? – Le téléphone – ( 2)


Par Bernard Avard
Publié dans Le Courrier de Saint-Hyacinthe le 2 juin 2004.


Qu’est-ce qui parle toutes les langues, ne dort jamais et permet de faire le tour du monde sans sortir de chez soi ? Le téléphone, bien entendu ! 


Le 24 mai 1844 le 1er message télégraphié envoyé de Washington DC à Baltimore dans le Maryland disait «Dieu tout-puissant». En 1860 la plupart des villes étaient reliées par les lignes télégraphiques et l’information circulait enfin à la vitesse de l’électricité.


Télé en grec signifie loin et graphos signifie écrire = écrire loin = télégraphe. Phônêma en grec signifie son d’une langue ou langage = parler loin = téléphone.


Alexandre Graham Bell entendit parler du télégraphe de Morse et décida d’expérimenter la transmission du son au moyen de fils.
Comment a-t-il inventé le téléphone. Tout d’abord, il faut spécifier qu’Alexandre Graham Bell ne fut pas le seul à inventer ce que nous appelons aujourd’hui le téléphone.


Entre 1860 et 1900, de nombreux téléphones électriques furent inventés. Mais le meilleur système qui est l’origine des téléphones que nous utilisons aujourd’hui fut conçu par Alexandre Graham Bell.


Transmettre par fil de simples points et des traits (télégraphe) était une chose, mais qu’en était-il d’autres plus complexes comme de la musique ou une voix humaine ? Mais, Bell ne cessait de faire des expériences sur la transmission des sons au moyen d’un fil. Bell savait que les vibrations sonores émises par un objet pouvaient faire vibrer un autre objet de la même manière. Ce processus porte le nom de vibrations sympathiques.


Dans l’invention du téléphone, la transmission du son n’était que la moitié du problème. L’autre moitié consistait à recevoir le son. Alexandre Graham Bell devait trouver le moyen de transformer en son le courant électrique et décida de fabriquer un récepteur similaire à une oreille humaine. Un ami médecin lui fournit une oreille prélevée sur un cadavre à la faculté de médecine...


En l’étudiant, Bell fut étonné que la membrane si fine du tympan puisse faire vibrer les os plus lourds situés à l’intérieur de l’oreille. Il pensa utiliser un disque de fer en guise de membrane et un levier métallique encore plus lourd pour remplacer les os. Il utilisa le courant électrique ondulé produit par un électro-aimant pour transmettre le son. Le téléphone était presqu’inventé.


En gros, voici le principe du téléphone
1 - L’abonné parle dans un microphone inséré dans le combiné et qui transforme la voix en énergie électrique.
2 - Les ondes sonores de la voix frappent la plaque flexible d’un condensateur et modifie légèrement sa forme.
3 - Chaque minuscule changement dans la forme de la plaque entraîne une variation du courant électrique et ces variations circulent à l’extérieur du téléphone et le long des lignes téléphoniques sous forme de signaux électriques. La voix est ainsi transformée en signal analogique (qui veut dire semblable) facilement dénaturé par d’autres signaux. Pour que les conversations demeurent claires, les signaux analogiques sont transmis sous forme numérique.


Les signaux numériques sont créés en mesurant l’énergie électrique de la voix des milliers de fois à la seconde.


Voici quelques statistiques : il y a 525 millions de téléphones dans le monde qui permettent un total de 400 milliards de conversations chaque année.


Réseaux de lignes et câbles téléphoniques (un faisceau de fils métalliques de la grosseur d’un poignet) relient chaque réseau de distribution à un central téléphonique et plus récemment, câbles de fibre optique. Les fibres optiques sont de minces fils de verre enduits de plastique, chacun ayant l’épaisseur d’une soie de brosse à dents.


Un câble peut contenir de 12 à 200 fibres optiques et les plus gros câbles peuvent acheminer 40,000 appels à la fois. Avant qu’un appel puisse être acheminé par fibre optique, l’énergie sonore de la voix doit être convertie en signaux électriques, puis en signaux lumineux. Pour ce faire les signaux électriques sont envoyés dans un codeur puis dans un laser. Les signaux lumineux allument et éteignent le laser selon un certains code et ces signaux codés sont canalisés dans la fibre optique. La lumière est réfléchie par les côtés de la fibre de verre, puis tout le long du fil. À l’autre extrémité, un détecteur de lumière capte les signaux et les transforment en nouveaux signaux électriques, tout cela en quelques microsecondes !


Photo:
Téléphone modèle numéro 1317 de la Northern Electric & Manufacturing co Limited, en usage vers 1912. 
Source: http://www.telephonecollecting.org/Bobs%20phones/Pages/WE317/WE317.htm


Cet article est le deuxième d'une série de trois


<< Article 1                                    Article 3 >>