Le Club de Golf Saint-Hyacinthe Ltée (2)


Par Paul Foisy
Publié dans le Courrier de Saint-Hyacinthe le 15 septembre 1999


Au printemps 1929, on engage monsieur Georges Black, un professionnel du golf, qui trace le parcours (neuf trous) tout en supervisant les travaux. La construction du chalet est terminée à l’automne et il est inauguré le 27 octobre. Au cours de sa première année d’existence, la souscription annuelle est fixée à 35$.


Mais le krash boursier d’octobre 1929 sonne le glas de la prospérité et amène les années de crise. Le professionnel est remercié de ses services en 1931, car le nombre de membres (de 30 à 40) est insuffisant pour payer tous les frais inhérents. Le club parvient tout de même à survivre grâce à l’implication de la Southern Canada Power et à la Goodyear Cotton qui souscrivent chacune un certain nombre d’actions. En 1933, on songe à construire un terrain de tennis afin d’amener la jeunesse à fréquenter le club et à les intéresser au golf. 


L’année suivante, on réalise ce projet qui amène effectivement plusieurs nouveaux jeunes joueurs. En 1939, le club compte environ 150 membres.


Les années de guerre ramènent la prospérité et les finances du club s’améliorent. Comble de malheur, le 24 septembre 1944 un incendie ravage complètement le chalet. Le montant versé par les assurances ne couvre pas tous les frais de reconstruction et le club éprouve encore des difficultés financières. Monsieur Roméo Chartier, un membre très actif, se retrousse alors les manches et s’occupe de la reconstruction du chalet. Il réussit également, avec la participation de monsieur Jean Richard, à faire souscrire près de 50 nouveaux membres. Quelques années plus tard, en 1948, le nombre de membres oscille aux alentours de 300.


Dès le début des années 1950, les dirigeants du club procèdent à l’achat de terrains avoisinants. Cet ajout d’espace permet l’implantation de trous supplémentaires et les joueurs peuvent dès lors parcourir les allées d’un dix-huit trous à normale 70.


Un exploit extraordinaire…
« Le coup très difficile du « hole in one », auquel rêvent tous les joueurs de golf, a été réussi dimanche dernier sur les links du Club de Golf de St-Hyacinthe, par M. Robert G. Davidson, contremaître à la manufacture Penman’s et directeur du club.
M. Davidson a accompli son exploit peu ordinaire au 7ième trou, où la distance est de 100 verges. C’est la première fois qu’un coup semblable est réussi par un homme au Club de Golf de St-Hyacinthe. »
Le Clairon de Saint-Hyacinthe, le 29 juillet 1938.


Un visiteur de marque
Au cours de l’été 1950, le Club de Golf de Saint-Hyacinthe reçoit un visiteur de marque. En effet, le 23 juin, le boxeur Joe Louis, surnommé le bombardier noir, est attendu à Saint-Hyacinthe. Qu’est-ce qui amène ce champion du monde des poids lourds dans la petite ville maskoutaine? Eh bien Joe Louis accompagne simplement le cirque Dailey Brothers qui présente son spectacle à Saint-Hyacinthe. Dans les pages du journal Le Courrier de Saint-Hyacinthe du 30 juin 1950, le chroniqueur sportif, Claude Savary nous commente sa présence : « Il nous a fait grandement plaisir de serrer la main vendredi dernier au champion du monde à la boxe Joe Louis, qui est venu joueur au club de Golf local. Joe a une taille imposante et semble être en excellente condition physique. Il s’est fait un nombre incalculable d’amis et s’est montré très gentil surtout avec les jeunes acceptant de prendre plusieurs poses avec eux. »


L’agrandissement du terrain permet la présentation de compétitions importantes. Le 17 juin 1951, le Club est l’hôte du championnat Yamaska-Richelieu, le premier tournoi d’envergure présenté sur le terrain maskoutain. Les golfeurs de villes avoisinantes telles Sorel, Drummondville, Victoriaville et Beloeil ont alors l’occasion de jouer sur le terrain de Saint-Hyacinthe qui se bâtit alors une solide réputation.

Lors de la présentation de ce tournoi en 1954, pas moins de 245 golfeurs participent à l’événement dans les classes A, B et C. Au cours des années 1960, la moyenne des participants se chiffre aux alentours de 300. Les golfeurs du Yamaska-Richelieu foulent les allées du Club de Saint-Hyacinthe pour une dernière fois en 1967.
 

Gagnants du tournoi Yamaska-Richelieu
Année Nom Coups
1951  Kenny Banks  71
1952 Marcel Boutin 73
1953   Michael Darling 75
1954  Harry Boychuck  69
1955 Alonzo Blackburn  71
1956  Don Doe  72
1957  Andy Kirk  68
1958 A. Brassard  73
1959   J. Innis 71
1960  C. Dufour  70
1961  G. Sherman 73
1962  L. Sherman  70
1963  F. Kay  70
1964  H. Setlawke  72
1965  F. Kay  71
1966  Maurice Desrosiers  73
1967  Maurice Desrosiers  70



Photo:
Joe Louis lors d'un coup de départ.
Centre d'histoire de Saint-Hyacinthe, Marcel Arel, Studio Lumière


Cet article est le deuxième d'une série de trois.

<< Article 1                             Article 3 >>