Maisons de la rue Girouard (14)
Maison Joseph-Octave Guertin


Par France Labossière.
Publié dans Le Courrier de Saint-Hyacinthe le 9 septembre 2010.


Maison Joseph-Octave Guertin.


La maison située au 590 Girouard Ouest appartenant actuellement aux Sœurs de la Présentation de Marie, fut bâtie pour un notaire, Me Joseph-Octave Guertin, sur une terre que ce dernier avait acquise autrefois de la Corporation épiscopale catholique romaine.


En effet, Me Guertin achète, le 11 octobre 1883 : « une terre située en la cité de St-Hyacinthe de deux arpents et un quart de front sur trente arpents de profondeur et d’un côté à la Corporation du Séminaire de St-Hyacinthe, d’un autre côté partie à la Corporation des Sœurs de la Présentation de Marie et partie à Dame Rosalie Eugénie Dessaulles ou représentants avec une maison et autres bâtisses érigées sur la dite terre et y compris la villa, le dit immeuble désigné sous le numéro 681 des plans et livres de renvoi officiels de la dite cité de St-Hyacinthe… ».


La corporation épiscopale avait hérité de cette terre trois mois auparavant du riche marchand François Cadoret. Ce dernier y avait fait ériger une villa, connue sous le nom de Villa Bédini et aujourd’hui disparue, que Me Guertin occupera quelque temps avant de revendre le tout à la Corporation du Séminaire le 4 juin 1886, sauf : « une lisière de terre de 172 pieds de largeur mesure française, à partir de la dite rue Girouard sur une profondeur de deux arpents et trois quart plus ou moins à aller jusqu’au ruisseau…laquelle dite lisière de terre à prendre sur l’arpent du côté Sud-Ouest du dit immeuble est réservé au vendeur en pleine propriété et n’est pas comprise dans la présente vente. »


C’est sur cette lisière de terre que Me Guertin fera ériger cette demeure, fort probablement en 1886. En effet, monsieur Guertin s’était réservé le droit d’occuper la villa jusqu’au 1er octobre 1886, ce qui laissait un délai serré mais réaliste de quatre mois pour construire une nouvelle maison sur la portion de terrain conservée. Chose certaine, la construction est complétée en 1887 puisque le nom « Guertin J.O., notaire » est indiqué à l’adresse « 49 ½ Girouard », au bottin de Saint-Hyacinthe de 1887.


Une photographie ancienne provenant des archives du Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe montre une vue aérienne sur laquelle on distingue la rivière, le terrain boisé entre l’avenue Cadorette ou rue Pratte et le couvent des Sœurs de la Présentation, ainsi que la maison Guertin en construction, ce qui permet de constater que la forme et les éléments principaux de la maison composée d’un corps de bâtiment principal avec portique en façade et d’une plus petite partie annexée, sont d’origine.


La maison Guertin est un bâtiment imposant surmonté d’un toit à deux versants. Les ouvertures du corps de bâtiment principal sont distribuées symétriquement, ce qui donne une allure très classique à la demeure de brique. La porte d’entrée principale avec imposte horizontale, est couverte d’une galerie qui donne accès à l’étage supérieur et qui possède des balustrades et colonnes à chapiteaux à volutes, le tout surmonté d’un pignon dont le tympan est orné de motifs et d’une ouverture cintrée à embrasure profonde.


Ce pignon central en saillie sur le portique dégagé de la façade principale, est d’inspiration néo-gothique alors que le reste du bâtiment possède des caractéristiques néo-renaissance italienne comme par exemple le sommet arrondi des fenêtres et l’épaisse corniche décorée de modillons et supportée par des consoles. La maison a peu changé depuis les années soixante comme le montre la photographie qui date de cette époque.


Les Sœurs de la Présentation de Marie achètent la résidence de Me Guertin le 10 juin 1912, avec l’entente que ce dernier occupera la maison jusqu’au 1er juillet de la même année. Fait surprenant, monseigneur Choquette indique en 1930 dans ses écrits que Me Guertin est décédé dans sa maison en 1914 :


« M. le notaire J.-O. Guertin fut le successeur de M. Després à la présidence de la Commission scolaire…Mais il fallait le voir, hors de la ville, dirigeant ses pas vers la villa Cadoret, près du Séminaire, qu’il avait acquise de la succession de ce monsieur… Il mourut en 1914, dans la maison de brique qu’il avait fait bâtir au no.88 de la rue Girouard. Cette maison est occupée aujourd’hui par des Religieuses de la Présentation. »


Il est possible que Me Guertin ait continué d’habiter la résidence à titre de locataire. Peu d’informations existent au sujet de ce dernier. Les propos de monseigneur Choquette ci-dessus nous indiquent que ce notaire fut président de la Commission scolaire. Il occupa également le poste de « secrétaire de la cité de St-Hyacinthe », tel qu’indiqué à un contrat de vente notarié en date du 17 juillet 1901 dans lequel Me Guertin cède une partie de son terrain à ses voisins arrière, les Frères Maristes.


Photos:
Collection Centre d'histoire de Saint-Hyacinthe, CH380 Le Courrier de Saint-Hyacinthe, circa 1960.
France Labossière 2007.


Cet article est le quatorzième d'une longue série.


<< Article 13                                       Article 15 >>