The Manhasset Cotton (1920-1926) — Goodyear Canada Inc. (1926-1991)


Par Raoul Bergeron
Publié dans le Courrier de Saint-Hyacinthe le 19 avril 1994.

Le 27 septembre 1991, la Goodyear Canada Inc, mettait fin à ses opérations après 65 ans d’activités dans notre ville.


C’est en avril 1926, qu’elle s’était portée acquéreure de la Manhasset Cotton Co de Providence Rhode Island pour la convertir à son usage.


Une main d’œuvre abondante, des facilités de transport par chemin de fer, la possibilité d’obtenir de l’électricité à bon marché étaient des facteurs importants qui attiraient de nombreuses industries dans notre ville. Il faut aussi dire, que la Southern Canada Power qui jouait le rôle d’agent industriel y trouvait son compte en s’attirant des clients intéressants. À cela ajoutons, que le Conseil municipal avait consenti en plus d’un prêt de 8 000,00$, une commutation de taxes d’une durée de vingt ans à la Manhasset Cotton Co.


Avec tous ces avantages, cette compagnie américaine (Goodyear) qui était, au début du siècle, le plus important fabricant de tissu de coton qui entrait dans la confection des pneus décida de s’installer chez nous.


Dès la mi-janvier 1920, la première phase du chantier qui consistait en une bâtisse de 200 par 115 pieds s’étalant sur trois étages, était en marche. Dans le cours des travaux, il fur décidé d’ajouter une allonge de 310 par 123 pieds sur un étage. Il s’agit de la partie facilement identifiable par son toit en dents de scie donnant sur le boulevard Laframboise.


La présence d’une importante coulée, à cette endroit, qui se prolonge jusqu’à la rivière Yamaska en passant sur les propriétés de Sœurs de la Présentation et des Frères Maristes créait des difficultés sérieuses qui furent résolues en changeant le cours du ruisseau. De la passerelle qui enjambe la coulée longeant la rue Delorme et donnant accès à l’usine, on peut voir ces transformations.


Cette grande coulée causa pendant longtemps des problèmes à la municipalité. qui recevait des plaintes de la part des riverains.


Au milieu de juin 1920, l’on se trouvait en présence d’une usine de 510 pieds de longueur, de loin la plus considérable à Saint-Hyacinthe.


La construction de la Manhasset en 1920 a été en quelque sorte l’élément déclencheur du développement industriel dans le Bourg-Joli.


En effet, s’y ajoutèrent dans la décennie des usines comme la Canadian U.S. Knitting (1922), l’Empire Clothing (1926), la Yamaska Garment (1929), Gotham Hosiery (1930), Donahue Corporation (1930), et la Hump Hair Pins (1931). La Eastern Townships Corset les avait précédées dès 1892.  Toutes ces usines ont cessé d’opérer depuis, si l’on fait exception de la Canadian U.S. Knitting, installée à Saint-Hyacinthe depuis bientôt trois quarts de siècle.


À la fin de 1925, la situation financière de la Manhasset était fort précaire et c’est le premier avril 1926 que la Compagnie Goodyear acheta les deux bâtisses. L’usine s’étendait alors de la rue Laframboise jusqu’à l’endroit où se trouvent aujourd’hui les transformateurs de l’Hydro Québec.


En s’en portant acquéreure, Goodyear voulut, bien entendu, profiter de la commutation de taxes qui avait déjà été consentie à la Manhasset ce à quoi s’objectaient beaucoup de contribuables qui étaient d’avis que la Ville avait déjà été trop généreuse en accumulant au cours des ans, des déboursés de l’ordre de 250 000,00$ en prêtes et bonis de toutes sortes en vue d’attirer l’industrie. Malgré cette opposition, la Ville consentit en mars 1926 une exemption de taxes pour une durée de dix ans. Au moment de l’achat la Goodyear employait 400 personnes.


Une allonge de 408 par 140 pieds fut construite en 1929 et l’usine de Saint-Hyacinthe représentait alors le tiers de la superficie totale de toutes les usines Goodyear au canada. La Compagnie à court d’espace, convoitait une lisière de terrain appartenant au Sœurs de la Présentation afin de parfaire son programme d’agrandissement.


Les Religieuses consentirent à cette demande faisant ainsi preuve de beaucoup de “générosité et d’esprit civique” disait une résolution du Conseil municipal en date du 17 avril 1929.


L’usine s’agrandit de nouveau en 1967, en ajoutant une aile de cinq étages totalisant 27 810 pieds carrés de plancher.


Durant les années de guerre 1939-45 et les années qui suivirent, la Compagnie employa au delà de 800 personnes, ce qui en faisait une des plus importantes usines de notre ville. Mis à l’enchère à la fin de l’automne 1993, cet immense complexe industriel attend preneur.


Illustration:
Sur ce plan d'assurances de la Ville de Saint-Hyacinthe daté de 1950, on voit se dessiner le deuxième pôle industriel de Saint-Hyacinthe formé de plusieurs usines telles la Goodyear, la E.T. Corset et la Gotham.
Source: 
Plan d'assurances 1950 de L'Underwriters' Survey Bureau Limited. Collection Centre d'histoire de Saint-Hyacinthe.