Cantiques de Noël


Pendant de longues années, la fête de Noël et les célébrations de fin d’année étaient des moments propices pour chanter en famille. Il suffit de penser au phénomène de La Bonne Chanson qui s’est diffusé de façon spectaculaire au Québec au cours des décennies 1940 et 1950 et qui contient plusieurs chansons associées à la période des Fêtes.


En fouillant dans les archives du Centre d’histoire afin de repérer un document pouvant illustrer ce moment privilégié de l’année, quelle ne fut pas ma surprise de trouver cette petite brochure de quelques pages qui était distribuée dans les supermarchés Dominion. Il s’agit d’un recueil de 21 cantiques nommé Chantons des cantiques de Noël. On y trouve des chansons et cantiques comme Le sommeil de l’enfant Jésus, Ça, Bergers, assemblons-nous, Les anges dans nos campagnes, Mon beau sapin, Sainte-Nuit.


Vous pouvez télécharger cette brochure en cliquant ici!


Le supermarché Dominion
Il faut avoir un certain âge pour se souvenir du supermarché Dominion à Saint-Hyacinthe. Pour la petite histoire, notons que Dominion fut le premier supermarché à s’installer à Saint-Hyacinthe. On qualifie ces grandes surfaces de « supermarché » en opposition aux petites épiceries de quartier qui parsemaient le paysage urbain à l’époque.

Selon L’Encyclopédie canadienne en ligne, les supermarchés Dominion Ltée « forment une entreprise canadienne de distribution alimentaire et de mise en marché, constitué en société en 1919, dont le siège social se trouve à Toronto ».

À Saint-Hyacinthe, Dominion ouvre ses portes mercredi le 28 juin 1961, nous apprend le journal Le Courrier de Saint-Hyacinthe du 22 juin 1966. Le supermarché fait partie du Centre d’Achats de Saint-Hyacinthe, un complexe commercial situé où l’on retrouve actuellement l’usine Olymel dans le secteur Sainte-Rosalie.

Ce centre commercial, le premier du genre à être en opération à Saint-Hyacinthe, comprends 23 locaux dont trois qui sont encore vacants à l’ouverture. Construit par Charles Guilbert Limitée, selon les plans et devis des architectes Maurice Desnoyers et Adrien Berthiaume, le centre commercial coûte environ un million de dollars, nous indique Le Courrier. Les principaux sous-contractants furent Bernier et Cie pour la plomberie, P.P. Electric pour l’électricité, H. Létourneau pour la toiture et Roger Charbonneau pour la peinture.

Le supermarché Dominion y occupe un espace de 21 000 pieds carré. Parmi les autres marchands, on retrouve un magasin à rayons affichant la bannière S.S. Kresge; la mercerie Brabant, la Librairie populaire, le magasin de chaussures Adrien Chenette et une succursale des pharmacies Vincent Chartier.

Malgré l’enthousiasme suscité par son ouverture, le Centre d’Achats de Saint-Hyacinthe ne fait pas long feu. Le supermarché Dominion ferme ses portes en novembre 1966, sans doute victime de la présence d’un supermarché Steinberg, installé au centre-ville de Saint-Hyacinthe durant l’été 1963.  Le journal Le Courrier de Saint-Hyacinthe du 14 avril 1969 nous apprend que les immeubles composant le complexe commercial ont été vendus à la compagnie Quebec Poultry Limitée, de Saint-Jean-Baptiste pour y installer une usine. Malgré cela, la pharmacie Vincent Chartier sera encore en activité à cet endroit quelques années plus tard.

En conclusion, on peut affirmer qu’à l’instar des supermarchés Dominion et Steinberg qui font désormais partie de l’histoire commerciale de Saint-Hyacinthe, le chant des cantiques et des airs de Noël sont eux-aussi presque disparu de notre paysage culturel. 


Photos:
Page couverture de la brochure Chantons des cantiques de Noël, distribuée par les supermarchés Dominion. CH478.


Photo du supermarché Dominion en 1961. Centre d'histoire de Saint-Hyacinthe, CH548 Raymond Bélanger, photographe.


Paul Foisy, décembre 2018.