Roméo The Great!


Cette année, le musée McCord présente l'exposition Illusions - L'art de la magie qui réunit une série d'affiches datant de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Cette exposition permet de retracer l'histoire sociale de ce phénomène encore présent aujourd'hui.


Nous avons pensé fouiller nos fonds d'archives afin de trouver des informations sur la présence des magiciens, illusionnistes et autres artistes du genre à Saint-Hyacinthe.


Nous avons trouvé pour vous, une magnifique photo d'un hypnotiseur qui est venu présenter une série de spectacles à la fin de l'année 1951 et au début de l'année 1952. Il s'agit de Roméo The Great!


Le 19 et 20 décembre 1951, cet "hypnotiseur-magnétiseur" présente son spectacle à la salle des Bazars de l'Hôtel-Dieu. Sa prestation comporte 35 numéros dont celui de pauvres diables qui se grattent car ils subissent les "morsures de puces". 


En plus de son sens du spectacle, Roméo The Great est un as du marketing. En effet, dans la journée du 19, il endort une personne dans la vitrine du magasin de Léo Trudel et le lendemain il répète l'expérience dans la vitrine du magasin de meubles Gobeille et Brouilette. Au cours de ces deux jours, les curieux défilent devant les vitrines afin d'apercevoir une personne qui dort sur un lit de fortune. Fait intéressant à noter, c'est le magasin Léo Trudel qui vend les billets d'entrée.


Le spectacle de Roméo The Great est tellement populaire que cet artiste revient à la fin du mois de janvier et au début du mois de février 1952. C'est au sous-sol de l'église Christ-Roi qu'il se donne en spectacle et qu'il hypnotise certains Maskoutains.


Le Centre d'histoire de Saint-Hyacinthe possède une série de photos sur les prestations de Roméo The Great à cette époque. Les clichés sont l'oeuvre de Raymond  Bélanger, photographe.


Photo:
Roméo The Great exécute son art dans la vitrine du magasin Léo Trudel situé sur la rue Laframboise. 
Collection Centre d'histoire de Saint-Hyacinthe, CH548 Raymond Bélanger photographe.


Paul Foisy, 28 juin 2017.