Monument à l’effigie des pionniers des vieux moulins de Saint-Pie



Le 14 juillet 2014, avait lieu le dévoilement d’une oeuvre commémorative réalisée par M. Richard Lebeau, à partir des vestiges de l’ancien barrage d’Emileville.



L’aventure débute en 2009, lors de travaux de modernisation du barrage, au moment où M. Lebeau et l’organisme Patrimoine et tourisme Saint-Pie récupèrent, avec la collaboration du Centre d’expertise hydrique du ministère de l’Environnement, les roues et les vannes du mécanisme de l’ancien barrage du canal de dérivation des moulins.

Malgré l’état de détérioration avancée des pièces, ces derniers imaginent déjà un monument commémoratif qui marquerait à jamais l’histoire industrielle des lieux. Plusieurs partenaires majeurs se joignent rapidement au projet et les citoyens et le milieu corporatif de Saint-Pie et des environs se mobilisent.



Aujourd’hui le résultat de 4 ans de travail vous est dévoilé. Le socle de l’oeuvre reproduit la bouche d’entrée du canal de dérivation avec les portes des vannes appelées communément les pelles, où l’on retrouve maintenant 4 panneaux d’interprétation de chaque des côté. L’oeuvre en elle-même met en valeur l’essentiel du mécanisme de vannes patiemment restauré par l’artiste. Dans la composition de son oeuvre, M. Lebeau a voulu rappeler les armoiries de la Ville de Sant-Pie en repositionnant les deux roues de contrôle. Ces deux roues des armoiries de la Ville rappellent la base même du fondement de la communauté, soit l’agriculture et les moulins.



Sur l’un des côtés de l’oeuvre, quatre plaques d’interprétation relatent l’histoire du développement du hameau d’Emileville. De l’autre côté, on retrouve le cadastre de 1879, une liste des noms des pionniers qui ont exploité les moulins de 1818 à 1969, un plan avec les moulins de 1968, ainsi que la liste des commanditaires et partenaires. Deux oeuvres originales de M. Lebeau ornent également les extrémités du monument : une gravure du mécanisme d’origine in situ et un bas-relief inspiré d’une peinture d’Ed Callow, peinte au moment où celui-ci fréquentait le moulin lorsque le Centre d’art s’y trouvait.




Finalement, de nombreuses reproductions de photographies sur métal illustrent l’histoire du lieu et de ceux qui l’ont fréquenté. Vous y trouverez des photographies des propriétaires, du barrage ainsi que de l’ancien pont couvert.

L’histoire du lieu est ainsi à jamais gravée dans le métal, le même métal qui aura pendant des décennies porté l’eau au moulin et qui désormais portera cette histoire aux générations futures de notre belle région.



Robert Mayrand
Chargé de projet en Patrimoine
MRC des Maskoutains



Photo 1
Mme Hélène David, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française a procédé à la coupe officielle du ruban avec M. Richard Lebeau, créateur de l’œuvre commémorative des vieux moulins de Saint-Pie. Ils sont accompagnés du maire de Saint-Pie, M. Mario St Pierre, et du préfet suppléant de la MRC des Maskoutains et maire de Sainte-Marie-Madeleine, M. Simon Lacombe. 
Crédit : Krystel V. Morin, photographe

Photo 2
Crédit : Robert Mayrand, 2014